Haro sur l'Institut 'Catholique'



Haro sur l'Institut 'Catholique'
Avec sans doute l’aval de l’inutile « Mgr » Vingt-Trois, l’institut Catholique de Paris (ICP) va accueillir vingt-cinq étudiants dont vingt futurs imams et aumôniers pour un premier cours du cursus « Religions, laïcité, interculturalité».
Le recteur de l’Institut « Catholique » m’avait contacté il y a un an à la suite de l’envoi massif dans les universités françaises des ouvrages créationnistes de Harun Yayhya à qui j’avais consacré un chapitre de ma thèse. Bien sûr cette thèse (que je lui avais adressée peu après ma soutenance), il ne l’avait pas lue mais cet épisode l’avait forcé à y jeter un œil. L’ayant subitement trouvée « forte et bien informée » il m’avait adressé un mot de félicitation. Je lui avais alors proposé, sur la suggestion d’un universitaire américain, de lui adresser un plan de cours sur les écrivains catholiques (on est dans une université catholique non ?). Il ne m’avait pas répondu… Le souffle Yayha retombé, il ne m’avait plus contacté…
Je lui ai adressé récemment mes trois ouvrages publiés par les Editions de Sombreval en lui décrivant l’avancée de mes recherches (en particulier concernant Frank-Duquesne, écrivain catholique au sujet duquel je reçois pas mal de messages : professeurs de l’Institut Saint Serge, théologiens allemands, catholiques étrangers : plusieurs de ses textes viennent d’être traduits en espagnol). Mais cela le désintéresse au plus haut point…Frank-Duquesne, la Réversibilité etc : qu’est-ce ? « Vous ne seriez pas un peu théocentriques tous deux » ? Que la très grande majorité des jeunes français ignorent tout de la foi chrétienne, peu lui importe. Lui et ses pareils sont requis par des activités autrement urgentes : la conversion des imams à la laïcité : « La laïcité, déclare un de ces messieurs, mérite une pédagogie et une transmission (et pas la foi imbécile ?) , surtout pour ceux qui viennent de pays dans lesquels ce principe phare (!!!) de la culture française n'est pas un référent ». Cinq piliers vont porter ses cours : «Liberté, égalité, fraternité, laïcité et démocratie.»
Je lui avais demandé de diffuser mes ouvrages auprès des professeurs de l’Institut… Je lui avais même fait part à nouveau de ma volonté d’enseigner dans ce qui fut une noble institution…Quelle naïveté !…finalement mes trois ouvrages ont fini sur des étagères poussiéreuses de la réserve de la bibliothèque de la « Catho » comme ils disent. Ils vont y moisir car l’enseignement de la foi catholique et la recherche sont la dernière des préoccupations des responsables de cette université qui accueille et forme à la laïcité des imams et toute la jeunesse bourgeoise du 5e et 6e arrondissement de Paris.

……

Je viens de découvrir sur le site de « l’Institut catholique » que le professeur de linguistique Olivier Soutet, ami personnel du recteur de l’Institut, vient d’être nommé Doyen de la Faculté de Lettres Modernes (décidément cette discipline, la linguistique, a fini par parasiter l’étude des lettres. Je me rappelle qu’en licence à la Sorbonne, on devait subir 8h par semaine de linguistique et de stylistique et que l’enseignement littéraire y était réduit au strict minimum). Ce spécialiste de l’arbre syntagmatique, ce pur produit des grandes écoles, intègre donc la Catho. Sa mission : émasculer les esprits (une des finalités de la laïcité à la française, celle que chérissent nos chers épiscopes). Les titres de ses articles me laissent penser qu’il devrait y parvenir sans peine :

« Les tours concessifs dans le Tristan en prose »,
« Schèmes sémantico-logiques et histoire de la langue médiévale : le cas de la concession »,
« Le statut de l’explication en linguistique diachronique »
« Mécanismes compensatoires et morphosyntaxe notionnelle en psychomécanique du langage ».
« La notion de mécanisme compensatoire en grammaire de l’ancien français »,
« La diachronie entre théorie et empiricité »
« De la double représentation du subjonctif présent en psychomécanique »
« La "compensation morphémique" en microsémantique guillaumienne »
« Flexion nominale et flexion pronominale en ancien et moyen français » etc etc...des articles similaires, il en a produit des dizaines.

Bien sûr on chercherait en vain dans sa bibliographie un article indiquant un engagement quelconque dans le catholicisme.
http://www.sens-et-texte.paris4.sorbonne.fr/spip.php?article16

Ce professeur, qui avec plusieurs de ses collègues a transformé la Sorbonne en mouroir de l'esprit, va maintenant sévir à l'Institut Catholique en tant que Doyen, dans une discipline pour laquelle il n'a démontré aucune compétence particulière. Vu son âge, il est là-bas pour au moins quinze ans. Va-t-il y arborer sa magnifique cravate hawaïenne, couleur pisse de chameau, à faire flipper l'imam le plus fanatique ? Nous le saurons bientôt...



29/01/2008
Sombreval






1.Posté par marc le 28/02/2008 21:57
Ca sent le formol ces cours….
Remarquez, la veste y est pour beaucoup..


Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Vendredi 16 Décembre 2016 - 11:40 Rogue one : A Star Wars Story

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE