La foi syncrétique de Sharon Stone



La foi syncrétique de Sharon Stone
Lu dans Paris Match.
Sharon Stone revient sur la graver hémorragie cérébrale qui l’a terrassée en 2001 :
« … Trois jours plus tard, sur son lit d’hôpital quand les médecins lui annoncent qu’ils craignent une hémorragie cérébrale, elle se souvient des larmes dans leurs yeux. Souffrir dit-elle c’est une chose mais là c’était plus fort que tout. « J’ai commencé à prier à voix haute, à demander à Dieu de prendre soin du bébé. On l’avait adopté. Il avait déjà perdu sa première mère. Je ne savais pas s’il supporterait de perdre la deuxième […]En fait, Sharon croit que si elle s’est remise de son hémorragie cérébrale, c’est grâce au pouvoir de guérison de la prière. « Habituellement vous ne souffrez pas de saignement dans le cerveau onze jours durant sans vous retrouver paralysé ou aphasique. Devais-je tout recommencer ? Oui. Devais-je redéfinir chaque aspect de mon existence ? oui. Je crois que la prière a été la clef de tout. C’est grâce à elle que je suis ici, relativement indemne ». il y a donc eu les prières, mais aussi une apparition de la grand mère défunte de Sharon. A l’hôpital, alors qu’elle flottait entre conscience et inconscience, les médecins n’arrivaient pas à cerner le problème. Deux angiogrammes n’ayant pas révélé d’anévrismes, ni de rupture d’un vaisseau sanguin, les médecins s’accordèrent pour dire qu’il n’y avait pas grand chose à faire, si ce n’était de renvoyer Sharon chez elle. « Mais j’ai su à un certain moment, que mon rôle était de rester en vie avec Roan. Je savais qu’il ne fallait pas que je rentre à la maison.. Je perdais connaissance, j’avais des hallucinations. Et, à un moment précis, ma grand mère défunte est venue vers moi, non sous son apparence de vieille dame, mais avec le visage de sa jeunesse. Elle m’a dit de ne pas quitter l’hôpital et de rester allongée, immobile. Alors j’ai insisté pour rester à l’hôpital. Finalement, on m’a a fait un troisième angiogramme et cette fois ils ont décelé le problème. Je suis persuadée que ma grand-mère m’a sauvé la vie. […]Ce qu’elle veut pour son fils c’est lui insuffler le sens de la foi, devenue si importante pour elle. Au cœur de sa foi il y a un mélange des enseignements bouddhiques et chrétiens. Bien avant que ma vie ne change si radicalement, la foi faisait déjà partie intégrante de mon existence, même si je n’en ai jamais parlé. Cette expérience n’a fait que l’approfondir. « Peu de personnes le savent mais Sharon fréquente régulièrement la Gilde mémorial Church à San Fransisco. Il y a quelques années elle a même obtenu un diplôme de Diacre. « Dans mon ancienne paroisse je faisais partie de l’équipe de prêche. J’adore assister aux offices mais je déteste quand ça devient du cirque.. »

Sur le « cirque » de la Gilde Church : ICI



10/01/2004
Sombreval




Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Vendredi 16 Décembre 2016 - 11:40 Rogue one : A Star Wars Story

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE