Les larmes de la Vierge



Les larmes de la Vierge
CHITTAGONG, Bangladesh (Reuters) - Depuis l'annonce, dimanche, qu'une statue de marbre de la Vierge Marie exposée dans une église catholique du sud-est du Bangladesh versait des larmes, quelque 15.000 personnes ont afflué, espérant constater de leurs propres yeux le phénomène.


"J'ai vu moi-même des gouttes juste sous les yeux de la statue", a expliqué mardi Ronald Gomes, un chrétien membre de l'administration d'une association de baptistes à Chittagong.


"L'origine des larmes est toujours inconnue", a-t-il ajouté, non loin de la statue sculptée en Italie et vénérée depuis les années 50 par la petite communauté chrétienne du Bangladesh.


"Quelque chose ressemblant à une larme est coincé sur la joue de la statue, elle-même exposée dans une structure en verre", a déclaré pour sa part l'inspecteur Habibur Rahman, la police ayant été appelée sur les lieux pour faire régner l'ordre.


Les scientifiques restent sceptiques - "Il est difficile de croire que le marbre peut sécréter de l'eau, estime un professeur de chimie de l'université de Chittagong - et les autorités religieuses n'expliquent pas le phénomène.

Les chrétiens constituent moins d'un pour cent de la population du Bangladesh, qui compte 131 millions d'habitants "

Souvenons-nous des larmes de la très Sainte Vierge à la Salette: " C'est le christianisme intégral, absolu, dans sa splendeur. Sans doute la Sainte Vierge, vue ainsi, pensée ainsi, est inimaginable. cependant Elle pleure à la Salette, Celle que toutes les générations doivent appeler Bienheureuse. Elle pleure comme Elle seule peut pleurer, Elle pleure des larmes infinies sur toutes ces prévarications énumérées et sur chacune d'elles. Elle en est donc atteint au sein même de sa Béatitude. La raison s'y perd. Une Béatitude qui "souffre" et qui pleure! Est-il possible de le concevoir ? " (Léon Bloy, Autobiographie d’une enfant)




21/02/2004
Sombreval





1.Posté par Isabelle des Charbinières le 28/08/2006 23:49
Bonsoir
Ci joint un commentaire que je viens de recevoir, posté par une femme courageuse, Béatrice , qui ose se " tenir debout " .
Je le poste à mon tour sous les larmes de la Vierge.
Je n'ai pas d'autres solutions, n'ayant pour armes que mes pinceaux !!

Cordialement
Isabelle

Ps : allez savoir, j'ai pensé à cet article !


Isabelle vous qui avez axé votre journal sur l’inquiétante présence du mal en ce monde et la place de la femme à l’intérieur de ce dernier, vous et vos lecteurs serez très certainement édifiés par les échanges ci joints, qui laissent d’ailleurs rêveurs devant l’incroyable indignité des propos tenus par celui qui décline son identité sous l’acronyme de GMC.
De toute évidence, certaines femmes ne sont pas gênées d’être la muse de cet indigne prétendu poète, lubrique et immoral, totalement indifférent au sort des " femelles " (sic !) qui souffrent des violences qu’on leur inflige, que ce soit en France où dans le monde.
Pour exemple, j’ai quelquefois aperçu le prénom de Véa ici, où là !
Je serais curieuse de sa réaction après la lecture de ce qui suit :

http://jemedebat.hautetfort.com/archive/2005/09/29/feminisme.html

Certes le combat féministe est souvent maladroit, et certaines se trompent en criminalisant tous les hommes dans leur ensemble, mais il n’en demeure pas moins que s’élever contre un tel discours indigne, bafouant et piétinant l’immense fleuve de la souffrance féminine en ce monde, souffrance des plus faibles et des plus fragiles soumises à des lois coutumières barbares, souffrance de celles qui, chez nous en Europe, sont sacrifiées pour la satisfaction animale du plaisir de brutes épaisses, tout cela s’apparente à de la " non pensée ", et il est un devoir minimum de savoir s’élever contre ces odieuses situations, et cette raillerie hideuse qui vient piétiner des vies brisées et mutilées, sinon à quoi bon les mots, à quoi bon la conscience !
Ah oui ! Jean Mansion, vous avez raison " gentil n’a qu’un oeil " et nous sommes tous coupables, coupables de nous aplatir, de ne rien dire, de nous coucher en permanence, or il convient de ne pas laisser passer de telles ignominies, l’art, la poésie ne peuvent couvrir une telle abjection inadmissible.


UN BAISER POUR VEA
Dans un sanglot elle gémit
La joie de se savoir épanouie
Aimée par la voix du silence
Elle en tressaille d'élégance

Pas un frisson ne trouble
Le charme chaud qui l'envahit

Le feu enflamme son océan
Dans la jouissance de l'instant

Ecrit par GMC



Ce matin j'ai eu la chance de me voir offrir un bain nuptial frottée au kees: ma peau en rougit encore...
Bien à toi,
Ecrit par : véa | dimanche, 20 août 2006

Ecrit par : Béatrice | lundi, 28 août 2006

2.Posté par Dorian Flines le 04/09/2006 12:03
Vous avez raison d'être en colère!
Ce personnage est ignoble!
La suite des débats est abjecte... Tzara le plante au tournant de manière magistrale
et d'ailleurs il ne revient pas sur la question. Jusqu'à quand ?
Que font les femmes dans cette affaire ? On se le demande?

3.Posté par Gilles le 05/09/2008 09:51
Nous aussi, nous avons une vierge en pierre qui vient de la région de Carcassonne, en France et qui, de temps en temps, pleure des larmes sans goût.
Elle se trouve sur un meuble dans notre living et nous nous étonnons de ce phénomène.

4.Posté par PICHENOTTE le 14/04/2013 16:22
LA STATUE DE LA DÉESSE DE LA GUERRE DIANE
AU TEMPS DE L'EMPIRE ROMAIN
A DÉJÀ PLEURER DU SANG PENDANS PLUS DE QUATRE JOURS....

SNIFFF............ je vais me mettre à genoux devant une DÉESSE ROMAINE ????


FOUTAISE LES MIRACLIES
BUT : REMPLIR LES COMPTES DE BANQUES DES MAUDITS CROSSEURS
DU GENRE PRÊTRE, GOUROU, ET AUTRES IMBÉCILES DU GENRE

Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Vendredi 16 Décembre 2016 - 11:40 Rogue one : A Star Wars Story

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE