Livre : l'église et la pédophilie



Livre : l'église et la pédophilie
On va beaucoup en parler dans les prochaines semaines. Deux journalistes, Maryvonne Ollivry et Fabrice Guillermet, sortent un bouquin consacré au sujet qui tue : la pédophile dans l'Eglise catholique..
Esprit de corps, JC Lattès, 250 pages, 18 euros...

Ils ont répondu aux questions de Paris Match, dont voici quelques extraits :

(Les cas de pédophilie) sont-ils tous connus ?
La plupart ont fait l'objet d'entrefilets dans les journeaux...Nous avons rencontré victimes, familles, responsables. Nous avons été surpris par la violence des réflexes -quasi mafieux- qui ont permis durant des années d'enterrer les paroles des enfants, de défendre l'ecclésiastique plutôt que d'écouter leurs souffrances. Quitte à désespérer des familles, des professeurs responsables qui essayaient de briser cet "esprit de corps".

Vous dites que tout a changé à partir de l'affaire Bissey
Ce Curé Normand, ce "si bon prêtre" (d'un point de vue conciliaire bien entendu) a été condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle, le 6 octobre 2000, pour viols sur mineur. Ce procès a été suivi par la condamnation de son évêque Mgr Piquan, pour non-dénonciation de crimes. Une première en France qui va changer la donne...

Est-ce qu'autoriser le mariage des prêtres résoudrait le problème ?
Ce serait si simple! 80 % des affaires de moeurs ont lieu au sein des familles avec des pères, des oncles bel et bien mariés...Qu'il y ait en revanche chez certains aspirants à la prêtrise un problème lié à l'éveil sexuel, c'est une évidence. Un sujet tabou que certains formateurs au sein des séminaires, ont le courage peu à peu d'aborder...
Les fidèles ont trop tendance à vouloir leurs clercs débarassés des turpitudes humaines. A force de nier leur humanité, ils les acculent à une lourde solitude affective et à un vrai mal-être.
Ces fidèles que vous appellez "pharisiens"
Oui parce que beaucoup refusent de croire ce qu'ils ne veulent pas voir...Il nous semble au contraire que les catholiques devraient en vouloir à ceux qui ont abusé de leur pouvoir moral et religieux pour offenser le plus petit d'entre eux.
Ce n'est pas le cas ?
Non la plupart se recroquevillent. Même les médias ne sont pas à l'aise avec ce sujet quand il est traité, comme nous l'avons souhaité avec limpartialité qu'il mérite...

Voir aussi la crtique de Lire

"....On pourra arguer qu'Ollivry et Guillermet ont péché par excès de prudence, ne souhaitant pas se livrer à la passion anticléricale. De ce point de vue, le livre manque un peu de vigueur, mais il a la qualité tranquille d'une pédagogie de l'horreur. Les enquêteurs montrent bien comment l'Eglise française tente de se sortir de la nasse, entre candeur de scout et hypocrisie de plomb, se protégeant de toute façon derrière le grand parapluie du Vatican. Le pape reste le seul maître à bord, après Dieu, et il n'a ni dit ni fait grand-chose sur cette question qui heurte une forte majorité de croyants. Intéressante également l'analyse sur la crise des vocations qui a entraîné, dans les années 70, le recrutement peu regardant d'un certain nombre de petits curés de ville et de campagne, la revue porno cachée dans le missel (sic) "

Esprit de Corps
Présentation de l'éditeur

Depuis une vingtaine d'années des voix d'enfants, d'adultes s'élèvent contre des prêtres, les accusant d'avoir volé leur innocence. L'absolu secret sur lequel se sont refermés depuis des siècles les rideaux du confessionnal se lézarde enfin. Longtemps retranchée à l'abri d'une culture du silence qui muselait jusqu'aux consciences, la hiérarchie catholique est contrainte de faire face à la médiatisation des sentences, souvent très lourdes - jusqu'à vingt ans de réclusion - qui sanctionnent des déviances pédophiles
En disséquant le sordide de ces crimes, nous n'avons voulu ni hurler avec les loups, ni surfer sur la vague d'indignation qu'ils soulèvent. Encore moins choquer des fidèles incrédules, blessés, parfois hostiles à l'écho de scandales qu'ils perçoivent comme des attaques anticléricales. Nous avons donné la parole à Mgr di Falco qui s'explique ici longuement. Et pour faire bonne mesure nous avons recueilli les propos du principal de ses accusateurs. Parole contre parole. Pour tenter de comprendre [...] Si l'Eglise veut échapper à un préjugé de défiance qui pénaliserait l'ensemble de sa communauté ne doit-elle pas affronter courageusement ses vieux démons, esprit de corps, naïveté, recrutement et formation d'un autre âge, dures exigences de la continence sexuelle ? [...]

21/11/2004
Sombreval





1.Posté par ETUDIANTE EN JOURNALISME SOLLICITANT UN INTERVIEW DE VOTRE P le 05/12/2007 18:57
Bonjour madame Ollivry,je me présente :Mlle Mafwata Joanna actuellement en licence journalisme-communication à la faculté de Paris 12.
Si aujourd'hui je me permet de vous importuner, c'est afin d'avoir l'immense chance de vous rencontrer afin de vous interviewver au sujet de votre article "Je me suis remise au vélo grâce à Vélib", paru dans le numéro du mois de Novembre du magazine "NOTRE TEMPS";et ce, dans le cadre de travaux à fournir en cours de journalisme.

Ce serait un grand moment pour moi de pouvoir échangé,discuté au sujet de cet article.Et qui,si ce n'est vous à l'origine de l'article,pourrait répondre à ces milliers de question???

Dans l'espoir d'une réponse favorable,je vous prie d'agréer Mme Ollivry,l'epression de mes sentiments les plus sincères.

Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Dimanche 25 Juin 2017 - 12:31 Ostracisme universitaire

Mercredi 21 Juin 2017 - 20:32 Université et plagiat

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE