La nudité dans "Adam recherche Eve"



Vous avez sans doute entendu parler du programme de télé-réalité, Adam recherche Eve, diffusé sur D8, adaptation de l’émission néerlandaise Adam zoekt Eva qui met en scène des célibataires sur une plage polynésienne. Leur concept, les hollandais ont l’habitude de le diffuser et le décliner dans beaucoup de pays occidentaux.
Cette fois, le récit de la Genèse sert de prétexte à la rencontre de candidats nus. La nudité est assumée, même si elle reste la plupart du temps voilée et floutée, du moins en France, pour éviter la censure. Les studios de cinéma américains avaient reculé devant l’adaptation du Paradis Perdu de Milton, à cause de cette nudité d’Adam et Eve. J’avais évoqué cette censure dans un texte ancien qu’il faut lire bien entendu au second degré.
Ce programme est assez révélateur de l’ignorance de nos contemporains en matière religieuse. Les concepteurs de l'émission occultent en outre un trait constitutif de la nature humaine : la pudeur. On peut rejouer à l'envi Adam et Eve au Paradis. Depuis la Chute, cette nudité intempestive et affichée n'en reste pas moins obscène. Le nudisme à ce titre est une pratique aussi grotesque qu'avilissante.Il faudrait aujourd'hui beaucoup de gendarmes de Saint-Tropez pour traquer tous ceux qui s'y adonnent en toute insouciance.




Nudité et Vêtement : un éclairage

J’invite le lecteur à relire ce qu’écrivait Frank-Duquesne sur cette question du vêtement et de la nudité dans son admirable Via Crucis (Je signale au passage que le Fonds Frank-Duquesne vient d’être mis à jour). Voici ces quelques passages de haute exégèse :

…Adam, «nu sans honte» (Gen, 2:25), exerce son activité spécifique, qui est de connaître et d'adorer Dieu, sans «vêtements». La nudité de son être essentiel était glorieuse : c'est d'intuition qu'il Le «voyait», au delà de toutes les «formes» créées. Après la Chute, Yahweh cache sa misère, comme sa honte, sous ces «habits de peau» que les Targoumîm appellent des «ornements sacerdotaux» […] L'homme va donc de la nudité, synonyme d'«enfance», par le revêtement, synonyme de «pèlerinage», d'expérience et d'épreuve, à la nudité, synonyme de réintégration dans le Parfait […] La nudité n'est pécheresse, figure de l'Amour dévoyé, qu'entre la Chute et la rentrée en gloire. Ainsi de Laodicée, dans l'Apocalypse : elle se croit «riche» et s'imagine «n'avoir besoin de rien», comme si elle était l'Etre Nécessaire, tout comme Adam au Paradis ; mais elle doit «passer par le feu de l'épreuve» et «revêtir l'habit blanc», la justice du Réparateur, «ne pas laisser paraître la honte d'une nudité» intempestive depuis la Chute (Apoc, 3:17-18 ; Genèse, 2:25 ; 3:5.7.10.11.21.22). Car la dialectique de la nudité se déroule intégralement : sur les «plans» ontologique ou métaphysique, spirituel, psychique et charnel ; l'obscénité de la nudité intempestive – parce que retardataire ou prématurée – n'est elle-même qu'un signe de la rébellion spirituelle (la Bible qualifie de fornication la trahison envers Dieu). Cette présomption d'aséité, chez la créature pécheresse – «indigente, misérable, pauvresse», mais «nue» parce qu'elle se croit «riche et sans aucun besoin» – est évidemment grotesque et fait ricaner d'aise les démons. Aussi, pour symboliser et stigmatiser la «fornication» d'Israël adorant le Veau d'Or, Aaron commande aux Juifs d'enlever tous leurs vêtements (propter ignominiam sordis, précise la Vulgate). Il l'expose, significativement, « à la risée de ses ennemis» (Exode, 32:25)....

05/03/2015
Sombreval





Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 16:18 The Last Jedi (Star Wars, épisode VIII)

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE