Le Pape François et Léon Bloy



Mexican comic book biography of Léon Bloy intended for the moral education of youth by the Catholic Church; part of the Exemplary Lives instructional series, circa 1971.
Vous savez sans doute maintenant que le Pape François a cité Léon Bloy lors de sa première homélie, devant tout le Collège des cardinaux : «Quand on ne confesse pas Jésus-Christ, cela me fait penser à la phrase de Léon Bloy : “Qui ne prie pas le Seigneur, prie le diable”…». Du coup, sur certains sites étrangers, on a vu paraître des notices plus ou moins fiables sur le grand écrivain catholique. La formule a paru tellement cinglante qu’un blog a publié un article sous ce titre provocateur : «The Pope and Bloy say we are of the devil».
Des images et des illustrations ont été diffusées pour bien faire ressentir la force d'impact d'une telle référence. J’ai pu découvrir des raretés comme cette savoureuse couverture d’une biographie de Léon Bloy, se présentant sous la forme d’une bande-dessinée parue au Mexique au début des années 70. Elle était destinée à la formation et l’édification de la jeunesse catholique. Elle appartient à la collection « vidas ejemplares » (une vie exemplaire… Le titre laisse rêveur. Quel éditeur catholique oserait aujourd’hui présenter Bloy comme modèle à la jeunesse ? Et pourquoi pas Joseph de Maistre, ce maudit parmi les maudits, pendant qu’on y est ?)

16/03/2013
Sombreval






1.Posté par Higelin Franck le 28/05/2013 14:59
Bloy...on manque cruellement de voix telles que celle de Bloy. On ne le lit plus guère et on a tort. Voilà des "maudits" en compagnie desquels j'aime à me retrouver. Bloy, De Maîstre, Bernanos...

Nouveau commentaire :


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 16:18 The Last Jedi (Star Wars, épisode VIII)

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE