Un filius macrocosmi chez les tradis



Un filius macrocosmi chez les tradis
J'ai assisté hier à la première messe en rite tridentin à l'église Sainte Marie des Fontenelles, envahie pour l'occasion par des tradis endimanchés. Un photographe mal attentionné a immortalisé ma présence parmi la foule priante. Le gars assis au dernier rang, cerné par les nenfants, les berceaux, les papas chauves ou au poil ras, le gars un peu tendu, légèrement tremblotant, les mains serrées l'une contre l'autre, prêt à fuir, eh bien ce pauvre gars c'est moi....

Pour découvrir la photo en grand format, cliquez ici

cf : L'article du Parisien (en attendant la recension de Nelly la semaine prochaine. Ce gros flemmard a eu "une panne de réveil" (excuse officielle) ) :

«ITE MISSA EST » : la messe est dite. Après s'y être longtemps opposé, Mgr Gérard Daucourt, l'évêque de Nanterre, a finalement autorisé la célébration, hier matin dans les Hauts-de-Seine, d'une messe en latin, conforme au missel en vigueur... en 1962. Elle a eu lieu à 9 h 30 en l'église Sainte-Marie des Fontenelles de Nanterre. Cette décision fait suite à plusieurs années de bras de fer entre l'évêché et les membres de l'association Paix liturgique, favorables à l'ancien rite. Plus de cinq cents personnes, dont beaucoup de jeunes parents (grrrr...) se sont massées hier dans la petite église […]
Il y a eu controverse car nous ne voulions pas créer une Eglise dans l'Eglise, explique le père Yvon Aybram, vicaire épiscopal chargé par l'évêque de célébrer hier matin la messe traditionnelle de Nanterre. L'évêque ne veut pas que l'on se batte autour de ce sujet et a donc pris une décision d'apaisement, mais il n'est pas question de généraliser cette pratique à toutes les églises du département. » Les membres de l'association Paix liturgique affirment ne pas chercher « la division ni la polémique » : « Nous n'imposons nos choix à personne, mais nous et nos enfants ne voulons être ni des parias ni des chrétiens de seconde classe. » L'association affirme que « près de 5 000 familles du diocèse ont marqué leur intérêt pour cette liturgie ». Des familles qui, pour suivre la messe traditionnelle, se rendaient jusqu'à maintenant dans des églises à Paris ou à Versailles. « C'est rétrograde au possible et ce n'est pas une affaire religieuse mais plutôt une manière de concevoir la société », estime un prêtre du département. « Je ne crois pas que ce soit un mouvement politique, tempère le père Aybram. Cela peut donner l'impression d'un retour en arrière, mais je constate que beaucoup de jeunes y sont favorables et ont découvert la foi par ce biais. Tous les gens qui le réclament ne sont pas des fanatiques, loin s'en faut. Mais, si cela devait aboutir à une scission de l'Eglise, nous ne poursuivrions pas l'expérience. »

28/11/2005
Sombreval





1.Posté par Zabou_the_terrible le 29/11/2005 20:42
Euh, cher Sombreval, ce n\'est certes pas pour vous contredire mais sur la photo, on vous voit surtout entouré par des représentantes de la gente féminine.

Et le sermon, il était comment ?

\"L\'évêque ne veut pas que l\'on se batte autour de ce sujet et a donc pris une décision d\'apaisement, mais il n\'est pas question de généraliser cette pratique à toutes les églises du département. \" trèèèèèèès bien cher évêque ! :-)

« C\'est rétrograde au possible et ce n\'est pas une affaire religieuse mais plutôt une manière de concevoir la société » --> tiens, j\'aimerais bien savoir de quel prêtre il s\'agit... (j\'ai quelques noms en tête mais bon)

Ah ce Nelly, quelle feignasse alors ! ;-)

2.Posté par Zabou_the_terrible le 30/11/2005 15:10
Je dois ici platement m'excuser d'avoir féminiser le mot "gent" en gente qui n'en a pas besoin....

(ça va comme ça mes excuses ? ;-) )

3.Posté par Zabou_the_terrible le 30/11/2005 15:46
féminisé, c'est pas mon jour !!!!! Ca m'apprendra à pas me relire !

4.Posté par ASSELBERGS le 07/12/2005 15:44
Le Dimanche 27 Novembre dernier, la messe traditionelle dite de St Pie V fut célébrée à Ste Marie de Fontenelles, en accord avec l'eveque de Nanterre.
Pour ma part, je remercie du fond du coeur le Pére DAUCOURT par cette autorisation, l'union entre les catholiques est enfin réussie.
Enfin nous allons pouvoir prier ensemble, comme nous le demande notre Pape Benoit XVI.
Ora pro nobis sancta Dei Génitrix.
Amen

5.Posté par toche le 09/12/2005 17:16
Y en a ras le bol des camelots du roy.

6.Posté par moi le 23/12/2005 16:07
aucun rapport. merci quand même

7.Posté par jy comprend rien le 09/01/2006 21:47
Je ne comprends rien aux sous entendus. 2 remarques toutefois: faut il mieux des cheveux violets ( plus fréquents pendant les messes vernaculaires) que des cranes chauves ?
Les messes actuelles restent quand à elles fixées sur ce qui a été édicté en 1969 et je rajoute moi aussi quelques points de suspension qui veulent dire quoi ? je n\'en sais rien

8.Posté par un passant le 14/01/2007 20:50
Je ne vois vraiment pas ce que la desciption des crânes des gens vient faire dans un article comme celui-ci...
Enfin, merci quand même au photographe qui a l'air d'être un gentil garçon ! (pas très futé mais gentil quand même!)

9.Posté par Bibi Matou le 26/05/2007 17:28

C'est bien triste de voir que la seule chose que vous avez retenu lors de cette
messe c'est la degaine des paroissiens ...
Enfin bon ... on a la foi ou on ne l'a pas ...


Retrouvez dans cette rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 16:18 The Last Jedi (Star Wars, épisode VIII)

Recherche



BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE